Sombres Reminiscences

16 août 2008

Jolie Lune

Publié par Hécate dans Journal

themoonbytenofswords1.jpg


Il fait nuit et le sommeil me fuit
c’est bizarre mais l’envie de m’épancher s’intensifie de plus en plus
paradoxalement une crainte pointe dès que je me retrouve face à mon clavier
celle de ne pas savoir quoi écrire
pourtant je ne le fais pour personne d’autre que moi
et puis il faudrait vraiment manquer cruellement de chance pour tomber sur ce blog (je plains sincèrement ces gens d’avance)
il contient tant de noirceur, je suis toujours étonnée de voir ce que je produis
je ne me rends pas toujours compte à quel point je suis sombre
ça ne devrait pourtant pas être une surprise pour diverses raisons mais pourtant…
ce blog est comme une poubelle
j’y jette tout ce qui me pèse et qui n’est pas forcément utile
non ce blog est une boite (je crois que c’est plus en accord avec moi car j’ai la fâcheuse tendance à garder tout ce qui ne me sert plus depuis longtemps :/ )
j’y range ce qui me freine et m’empêche d’avancer peut-être qu’avec le temps j’y adopterai un ton plus léger (rien n’est impossible après tout)
pourquoi pas commencer à parler de projet?
Reprise de mes études
j’espere vraiment réussir ce que j’entreprends actuellement car ça me tient sincèrement à coeur
je crois que c’est ce qu’il y a de plus important pour moi à l’heure actuelle
car je ressens cruellement le besoin de faire mes preuves, de me persuader que je suis capable d’atteindre un objectif que je me serai fixée et puis ça fera du bien à mon estime personnelle
Et surtout rentrée rime avec fin de l’été… quel soulagement!
Il n’y a vraiment rien à faire j’ai l’été en horreur
Toute cette chaleur, cette masse de gens prenant possession de chaque cm² de plage en s’amassant le plus possible les uns sur les autres, cette obsession généralisée d’accéder au statut de cancéreux (oui parce que faut croire que se brûler la peau c’est fun :s)
bref j’arrete car chacun est libre de mener sa vie comme il l’entend (ce qui ne m’empêche pas de penser ce que je pense, comprenne qui pourra)

13 août 2008

Etats d’âme

Publié par Hécate dans Journal

 

uncertaintybydjuiceholder.jpg

 

 

Une nouvelle journée se termine, le soleil enfin décline
Il était temps
Et me voici de retour
C’est amusant de faire face ici à la matérialisation de mon parcours émotionnel
Chaque jour laisse place à son bilan
Chaque bilan se fait sans appel
Persistant
Dépendance affective
Fragilité émotionnelle
Autant d’handicaps pour un esprit trop vulnérable, agité par un alliage de fierté et d’humilité, d’aisance et de timidité, d’excentricité et de sobriété, de gaieté et de mélancolie
Et j’ai fini par perdre le contrôle de cet esprit
Des années d’errances se sont suivit
Des années de remise en question
Aujourd’hui je fini par en voir le bout
Car voici l’heure du bilan
Un chantier est en cours
Pragmatisme est le mot d’ordre
Impulsivité est à bannir
Recul
Le rêve est terminé, le cauchemar aussi


A quoi dois-je donc me préparer maintenant…?

12 août 2008

The Poet and the Pendulum

Publié par Hécate dans Journal

 

 

Pantin

 

Un semblant d’ordre s’instaure dans ce chaos
La fin d’une chose signifie le commencement d’une autre
Le tribut s’avère être lourd mais cette nouvelle ère vaudra-t-elle mieux que la précédente?
Le doute persiste
Le changement est bien là, il s’instaure doucement mais sûrement
saura-t-il tenir?
apporter ses bonnes oeuvres?
je le souhaite sincèrement
En attendant je ferai tout ce que je pourrai pour que cela arrive
car j’ai tellement souffert, trimé, accumulé tant de désillusions
le vase est plein et il est temps de le vider
et pour cela il faut le renverser, jeter cette eau souillée de tout et de tous
renverser cet univers aux teintes apocalyptiques
puis enfin combler ce désert de verre d’une eau claire et pure
si seulement cela se produisait
je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour que cela soit

 

 

Je jure ici de ne plus jamais être une victime de ce monde ni plus de ses tourments

7 juillet 2008

Désillusions

Publié par Hécate dans Journal

broken.jpg

Quelque chose s’est brisé
à genoux j’essaye désespérément de rassembler les morceaux
mais en essayant de les ramasser certains s’enfoncent en moi
ils pénètrent, devenant impossible à déloger
une blessure invisible se crée mais qui fait tant souffrir
j’ai si mal mais je ne sais plus quoi faire
mon sang tache tout autour de moi
il salit tout
Souillé
j’aimerai que tout s’arrête
je ne sais pas comment les protéger
j’aimerai être seule

Et pourtant j’ai la sensation que je ne parvient pas à me détacher de ce sentiment
il m’est si familier
cette souffrance qui me déchire l’âme depuis tant de temps
c’est comme si je m’y étais accoutumée
le bonheur me fait peur
j’ai peur de m’y habituer et de ne plus y parvenir ensuite
je me réfugie derrière une solution facile
je veux souffrir car je ne crois pas au bonheur
pour moi elle est comme une ligne
ça dure le temps d’un répit puis la réalité vous gifle pour vous ramener à l’endroit que vous n’auriez jamais dû quitter
le bonheur n’existe pas
le bonheur n’existe pas
le bonheur n’existe pas
le bonheur n’existe pas

LAISSEZ-MOI TRANQUILLE!

23 juin 2008

Thrène

Publié par Hécate dans Journal

 

Je suis finalement revenue
Révolte
Tout me révolte
Solitude
On finit toujours par réaliser à quel point on a toujours été seul
Amertume
C’est l’arrière-goût qui subsiste lorsque l’on a tenté de croquer la vie en vain
Pourquoi cette main glacée enserre-t-elle mon coeur dès qu’un peu de calme s’installe autour de moi?
Pourquoi le jour déclinant se révèle-t-elle si grande inspiratrice d’angoisse et de tristesse?
Cette mélancolie grandissante m’empoisonne.
Une idée s’entête à hanter mon esprit
L’espoir d’un repos
Incertitude
Peut-on réellement être vraiment sûr que seule cette solution subsiste?
Les mots me fuient

 

Égoïsme

8 mai 2008

Agonie

Publié par Hécate dans Journal

birdskeletonbycircumsonovates.jpg
 


Coquille fendue
un être apparait
f
ace à l’immensité
Effrayant
mais il grandit
et vient le jour
où il se lance
ce vide…
son coeur se serre
mais il espère
que cela cesse
Peut-etre…
un gouffre l’avale
il se débat
est-ce suffisant?
qui sait…
Puis un bruit sourd
amas de chair
rien n’a changé

Enfin.

 

8 mai 2008

Retour en arrière

Publié par Hécate dans Journal

J’ai l’impression d’avancer au ralenti

C’est bizarre quand j’etais petite j’avais souvent une drole de sensation, persistante

Il m’arrivait d’avoir l’impression tout à coup que tout allait vite, trop vite…

Comme si quelqu’un avait appuyé sur le bouton avance rapide d’une télécommande et paradoxalement j’avais l’impression d’aller encore plus lentement que d’habitude

troublant…

Et quand ça m’arrivait fallait voir dans quel état j’etais, je savais plus comment réagir, limite terrorisée

je crois que j’ai vraiment un probleme moi :s

Mais bon ça a fini par passer et d’autres choses sont venu remplacer ça (c’est limite si je regrette pas ce temps là parce que je réalise que j’ai pas mal perdu au change…)

 

21 avril 2008

Renouveau

Publié par Hécate dans Journal

 


J’ai finalement sauté le pas.

Mon premier blog.

Moi qui y étais réfractaire je me retrouve à en tenir un, comme quoi il ne faut jamais dire « fontaine je ne boirai jamais de ton eau » mais il est tout de même utile de préciser que celui-ci marque le pas d’un renouveau.
Il découle d’un besoin de m’épancher, de soulager ma tête de pensées trop lourdes à transporter et finissant par avoir raison de tout…
C’est donc désormais ici que je viendrai déposer mon fardeau, espérant que ceci aura quelques effets positifs, tous les moyens sont bons pour trouver la paix après tout.
J’ai longtemps fuit l’écriture, estimant ne pas être pas assez qualifiée pour produire quelque chose qui soit beau voir utile mais j’ai finalement réalisé que ce geste avait d’autres utilités bien plus importantes, écrire m’a été salvateur et m’a permit de m’apaiser durant les moments difficiles, revenir ensuite vers mes mots m’a aidé à mieux me comprendre, c’est pourquoi j’ai choisi de commencer ce journal qui ne sera pas régulier mais qui me servira de « défouloir ».
Voilà pour les raisons, je reviendrai à l’occasion réécrire en attendant ce moment je me dois de régler les détails de mon existence.


Sinistres pensées.

Pensées |
loubibou41 |
Mon blog . |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | le quotidien de la vie et d...
| Introspection des doigts de...
| Océan de rêves